top of page

Perception positive

Il est primordial de faire des discussions avec les élèves plusieurs fois dans l’année pour développer cette perception positive en mathématique. Il y a 3 ingrédients essentiels : intérêt, valeur et sentiment de compétence.

 

Voici des questions sur la perception qui peuvent vous guider afin de mieux connaître les besoins, les intérêts et les forces de vos élèves. Et un GoogleForm.

Rôles de l’élève

Il peut être très bénéfique de questionner le rôle de l’élève dans une classe de mathématique, surtout en début d’année.
1) Se questionner personnellement : Qu’est-ce que je veux que mes élèves développent en mathématique (cibles d’apprentissage et attentes)? Quel est le profil désiré à la fin de l’année?
2) Questionner les élèves : Penser à une personne qui est «bonne en math». Comment la décrivez-vous? Quels sont les rôles d’un élève dans la classe de mathématique?
3) Classer avec les élèves les rôles nommés. Quelles sont les compétences à développer dans la vie quotidienne ?
Pour vous aider, nous avons préparé un document synthèse qui lie les compétences du 21e siècle avec les rôles de l’élève et des pistes pour les enseignants. Mais il faut d’abord questionner les élèves!

À quoi servent les maths?

Prendre conscience de la valeur des mathématiques et ce qu’elles nous permettent aide au développement de la perception positive. Il est intéressant de se poser la question en tant que pédagogue : À quoi servent les maths? La première réponse qui nous vient souvent en tête, c’est pour comprendre le monde qui nous entoure. Si tel est le cas, il faut être conséquent dans notre enseignement en contextualisant des tâches, en faisant vivre des tâches réelles ou en faisant des liens avec le quotidien. L’annexe A du PFEQ (2006) nous informe de 4 buts de l’activité mathématique : interpréter la réalité, généraliser, anticiper et prendre des décisions. Il est important de varier les activités pour diversifier ces buts, ce qui améliore la compréhension des élèves et une perception plus positive des mathématiques.

Une fois qu’on a pris conscience personnellement de l’utilité des mathématiques, on peut poser la question aux élèves. Pourquoi avez-vous des cours de mathématique à l’horaire?

 

Vidéo : À quoi ça servent les maths et pourquoi on les enseigne?
Vidéo : À quoi ça sert les maths? (Guilminot)

4-buts-math.png
Vision positive de l’erreur

Pour développer un sentiment de compétence, il faut que la classe adopte une vision positive de l’erreur. Si lorsqu’un élève fait une erreur, il est rabaissé, cet élève peut se désengager et se désintéresser des apprentissages visés.

 

Engagement

L’engagement est une conséquence positive à cette perception en développement. Lorsque l’élève comprend pourquoi on lui demande de réaliser les activités et quand il prend conscience qu’il peut y arriver, l’engagement est plus naturel.

bottom of page